Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

CCE D’EDF : Avis unanime des représentants du personnel contre les orientations stratégiques

En réaction aux suppressions d’emplois annoncées à EDF, le CCE demande au conseil  d’administration de suspendre le versement de dividendes aux actionnaires.

Le 21 janvier 2016, le CCE EDF SA était consulté sur les orientations stratégiques 2016–2018

de l’entreprise. Au cours de cette séance, les représentants du personnel ont décidé de maintenir

leur droit d’alerte économique de décembre 2015. Ils ont rendu un avis négatif unanime sur les

orientations stratégiques présentées par la direction et leurs conséquences sur l’activité et

l’emploi. Rappelons que la direction prévoit de supprimer jusqu’à 4 200 emplois sur les trois

années à venir. C’est bien le coût du capital qui handicape l’entreprise.

Le CCE a également voté une résolution qui demande au conseil d’administration d’EDF SA de

suspendre le versement de dividendes aux actionnaires pour les trois années à venir. En effet, si

EDF n’avait pas versé de dividendes exorbitants ces dix dernières années, l’entreprise aurait pu

aborder son cycle d’investissement de manière bien plus sereine. Avec 2,3 milliards d’euros de

dividendes et 1,1 milliard d’euros d’intérêts d’emprunt par an, c’est bien le coût du capital qui

handicape l’entreprise.

Les élus du CCE reprochent également à l'État, principal actionnaire d’EDF, d’imposer des

contraintes injustifiées et très pénalisantes à l'entreprise. À la veille du 70ème anniversaire

d’EDF, les représentants du personnel ont aussi tenu à souligner qu’EDF avait été financée par

ses clients usagers et pas par ses actionnaires.

Les commentaires sont fermés.