Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Situation AREVA: la CFDT se positionne

     

     

    A l’heure des choix stratégiques pour le groupe…La CFDT AREVA avance ses propositions et pose ses exigences

    Lire la suite

  • Le tiers payant est une nécessité; Déclaration des OS de retraités

    Les organisations syndicales représentant les retraités et personnes âgées (CFDT, CFTC, CGT, Unsa

    et FGR‐FP) défendent la généralisation du tiers payant. Les retraités sont très attachés à la qualité

    des soins et aux conditions d’accès aux services médicaux.

    Le projet de loi Santé prévoit la généralisation du tiers payant pour tous en 2017. Le tiers payant

    permet au patient de ne pas faire l’avance des frais médicaux.

    De nombreux professionnels de santé ont, depuis longtemps, généralisé cette pratique.

    Pharmaciens, infirmières libérales, laboratoires d’analyses médicales, cabinet de radiologie,

    masseurs‐kinésithérapeute et nombre de médecins ont déjà opté pour le tiers‐payant. Alors que le

    renoncement aux soins pour raisons financières atteint plus de 25% des Français, dont 12 % pour

    les soins courants (41% des femmes contre 21% des hommes), les organisations signataires

    estiment que la mise en oeuvre du tiers payant est une priorité nationale.

    En faisant du refus du « tiers payant généralisé » leur revendication prioritaire, certains médecins

    libéraux se trompent de combat. La grève de la Carte Vitale s’attaque directement aux patients qui

    verront leurs délais de remboursement considérablement augmentés.

    La généralisation du tiers payant permettra la nécessaire simplification de notre système. En

    outre, il ouvre la voie à une meilleure surveillance des pratiques médicales et tarifaires.

    Pour toutes ces raisons, les organisations syndicales de retraités demandent au Gouvernement de

    maintenir cette mesure de bon sens dans le projet de loi.

    Les organisations syndicales de retraités réaffirment avec force leur attachement à notre système

    d’Assurance maladie de la Sécurité sociale. Elles revendiquent une diminution des restes à charge

    et une amélioration des conditions d’accès aux soins.

    Fait à Paris, le 14 avril 2015

    Contacts :

  • Pacte de responsabilité : le secteur agricole s’engage à son tour

    Un nouvel accord sur les contreparties au pacte de responsabilité vient d’être signé dans l’agriculture. Il prévoit 35 000 embauches en CDI par an, avec 15 000 créations nettes d’ici 2017.

    Lire la suite

  • Première étape pour le droit au tiers payant

    L’Assemblée nationale a adopté le projet de loi sur la santé en première lecture, mardi 14 avril 2015,

    à 311 voix contre 241. Dix députés se sont abstenus.

    Lire la suite

  • [VIDÉO] Négo Agirc-Arrco : “Chacun doit prendre ses responsabilités”

    La troisième séance de négociation sur l'avenir des retraites complémentaires des salariés du privé, qui s’est déroulée au Medef le 10 avril, marque la fin d’un premier round d’observation. Jean-Louis Malys, secrétaire national CFDT, résume en images les temps fort de cette rencontre.

    La troisième séance de négociation sur les retraites complémentaires des salariés du privé (Arrco et Agirc) s’est déroulée le10 avril au siège du Medef. Cette rencontre clôt, en quelque sorte, un premier cycle de discussions où chacune des organisations syndicales et patronales ont pu détailler leur positionnement et leurs attentes.

    Cette phase d’observation passée, les négociateurs devraient entrer dans le vif du sujet lors de la prochaine rencontre prévue le 27 mai. D’ici là, le patronat aura fait parvenir aux organisations syndicales un premier texte d’accord avec des propositions concrètes. « Il est temps qu’on avance, qu’on débatte sur le fond et que tout le monde prenne ses responsabilités, insiste le négociateur CFDT Jean-Louis Malys. Jusqu’à présent, nous avons examiné différents scénarios possibles, mais aucune organisation ne s’est engagée sur des points précis. »

    Vu la complexité du dossier et la difficulté à trouver un terrain d’entente entre partenaires sociaux, cette quatrième rencontre ne sera pas la dernière comme il était initialement prévu. Une cinquième rencontre est d’ores et déjà programmée le 22 juin pour parvenir à un accord.

  • Textile : Vivarte sabre dans ses emplois

    Au moins 1 600 salariés, déjà précarisés, vont faire les frais d’une gestion hasardeuse et d’une stratégie mal ficelée qui ont conduit le groupe à s’endetter. Fragilisé, il est devenu la proie de fonds de pensions spéculatifs. 

    Lire la suite

  • [Pétition] Faisons cesser le scandale des retraites non versées !

    Alors que les Caisses régionales de retraite de la Sécurité sociale (Carsat) du Nord-Picardie et du Languedoc-Roussillon n’arrivent plus à faire face aux demandes de liquidations de retraite qu’elles doivent traiter, la CFDT se mobilise pour faire cesser cette injustice.

    Lire la suite